TPL MOMS

20 « techniques » pour être sûr que les enfants mangent pour de vrai

Par Stéphanie Tremblay - November 20, 2018
Crédits: Source : Unsplash

J’ai beau avoir des enfants qui ont des goûts raffinés – ils tiennent de leur mère, reste que des fois, ils ont des petites lubies et, du jour au lendemain, un de leurs légumes préférés, le brocoli par exemple, devient alors leur pire ennemi. Moi, pendant ce temps-là, j’essaie de faire des lunchs équilibrés et de montrer à mes enfants ce que c’est de bien manger. En me creusant le coco, j’ai beau penser faire des muffins maison, quand je demande à mes enfants ce qu’ils veulent manger, ça reste aussi étonnant qu’une semaine de sandwich aux œufs ou du jambon coupé. J’ai demandé aux collaborateurs  et collaboratrices quels étaient leurs « go to » dans leur famille, question de m’inspirer, mais pas trop quand même!

DES CREVETTES dans le lunch #fancy

Crédits: Source : Jasmin Schreiber, Unsplash

Si je veux que la boîte à lunch revienne vide, c’est soit saucisses et haricots ou bien nouilles de riz et crevettes. Comme dessert : un yogourt ou un muffin maison. Du fromage et une bonne pomme verte, des clémentines ou des raisins pour compléter le tout et c’est un succès assuré. On pourra probablement alterner entre ces quelques variations sur le même thème jusqu’à son doctorat! En espérant que ça en soit un en commerce international ou de quoi dans le genre!

Sandwich aux œufs et raisins

Crédits: Source : Instagram, bettybleu77

Lorsque que je veux que ma fille mange tout son lunch, je m’assure de lui faire un bon sandwich aux oeufs avec la recette la plus basique : mayonnaise, oeuf dur et son pain préféré. Je lui fais ensuite deux collations de fruits (raisins frais et un fruit plus dur genre des pêches), un petit fromage et pour calmer mon anxiété de mère qui a toujours peur que son enfant meure de faim : des graines de citrouille et une bouteille d’eau réutilisable! Voilà le meilleur lunch de mon enfant, jusqu’à la fin des temps.

Dans un croissant

Crédits: Source : Kevin McCutcheon, Unsplash

Quand j’ai de la difficulté à faire manger mon enfant, je mets le tout dans un croissant et c’est parti en moins de deux. Je ne sais pas si c’est le goût beurré d’un bon croissant frais ou simplement le croustillant de la croûte qui fait la différence, mais disons que c’est vraiment un très bon truc testé et approuvé. Si je le remplace ça par une tranche de pain classique, ça ne donne pas la même chose. C’est un croissant ou rien! Sinon j’avoue que juste un croissant et des à-côtés, ça passe aussi très bien le test!

Le thon et pomme!

Crédits: Source : Rawpixel, Unsplash

Pour que mon enfant mange son sandwich au complet, je lui mets un sandwich au thon composé d’une canne de thon (faire attention au sel, sucre et source de pêche), mélangé avec une cuillère de yogourt, un peu de sel (comme le thon est nature à la maison) et des morceaux de pommes. Ça donne un aspect croquant comme il n’aime pas vraiment le goût de l’oignon et ça donne du goût! C’est un bon coup à chaque fois.

Tofu tofu tofu!

Crédits: Source : Unsplash

Mon enfant aime bien réduire sa consommation de viande, je ne sais pas si c’est parce que son école est à vocation zéro déchet, mais disons que c’est cool de voir cette conscience émerger chez mon enfant. Je fais le tofu magique de Loonie et je mets quelques à-côtés véganes et puis voilà. Il suffit de mettre un pain pita, la sauce et de la laitue croquante pour un sandwich magique qui sera consommé en deux temps trois mouvements.

La version maison des boîtes Lunchable

Crédits: Source : Fabio Alves, Unsplash

Quand j’étais petite, mon plus grand rêve était d’avoir en surprise cette boîte à lunch. Maintenant que mon enfant va dans une école zéro déchet, j’ai appris à lui faire moi-même et c’est très facile. Suffit d’avoir une Bento, d’y mettre du salami, fromage, biscuit, des légumes du moment et une friandise sucrée. C’est le bonheur à chaque fois pour mon enfant et je dois avouer que je vis au travers de ces souvenirs d’avoir moi aussi aimé ce genre de lunch.

Omellette « genre » asiatique

Crédits: Source : Unsplash

J’ai jamais eu la patience de faire une omelette de style asiatique parce que je perds l’attention facilement. Je mélange donc trois oeufs, avec de la sauce soya et du mirin, sel et poivre. Ensuite, je mets une bonne portion de beurre, j’ajoute le mélange et je brasse régulièrement (avec des baguettes), puis quand il ne reste pas tant d’oeuf liquide je ne touche plus à rien. Je laisse le mélange prendre ensemble et après une ou deux minutes, je plie l’omelette en deux avec une spatule. Je laisse cuire une minute de chaque côté et voilà. Coupée en cube, cette omelette se mélange avec absolument tout.

Fais ta propre salade

Crédits: Source : Mariana Medvedeva, Unsplash

Il suffit de donner du pouvoir aux enfants, de leur demander ce qu’ils veulent pour trouver des belles idées! Faire une salade avec eux est un bon exemple. Chacun décide, comme dans un restaurant, entre deux trois éléments à ajouter dans le lunch (sorte de fromage, protéine et féculent) et puis voilà. Personne ne peut dire qu’il n’aime pas telle ou telle affaire, C’EST EUX QUI L’ONT CHOISIE!!! Dernier truc, mettre la vinaigrette à part et le fromage, s’il y en a, collé sur le ice pack. Après pour vrai, c’est bon.

Tout en sandwich

Crédits: Source : Christian Kaindl, Unsplash

Comme mes filles ne sont pas fans de lunchs chauds, les sandwichs sont souvent au menu. On essaie de varier les pains : multi-grains, Kaiser, bagel, pita… On n’utilise de la charcuterie qu’une fois par semaine, sinon c’est œuf, thon, poulet, humus, etc. Avec des crudités à chaque midi, un fruit pas trop long à manger (faut que ça roule à la café!) ou du yogourt, ça fait la job!

Qu’importe, c’est l’ordre qui compte (comme dans Harry Potter)

Crédits: Source : Unsplash

Si je veux que mon mini mange plus qu’une chose, je dois lui présenter un aliment à la fois. Sinon, il mange que son aliment préféré et refuse le reste. Si je lui prépare son dîner préféré, ça ressemble à ça : de l’avocat ou du concombre. Je passe ensuite à des morceaux de poulet. Je lui sers ensuite du riz ou un morceau de pain. Il finit son repas avec un fruit, ces temps-ci c’est souvent des raisins. L’important c’est que chaque aliment soit servi l’un après l’autre et qu’il ne voie pas le prochain service sur le comptoir.

Le club rouleau

Crédits: Source : Khamkhor, Unsplash

Un lunch gagnant par chez nous, ce sont les « rouleaux » de tortillas de blé fourrés avec ce qu’on a dans le frigo : humus et concombre, jambon et fromage, thon, mayo et cornichons, végépâté et pesto de tomates séchées, etc. J’ajoute des crudités ou un petit bol de soupe aux légumes, quelques morceaux de fromage et des amandes. Je conclus le tout avec de la compote ou du yogourt à la vanille.

Comme au buffet

Crédits: Source : Dan Gold, Unsplash

Si je veux éviter de m’obstiner à table avec mon garçon, je lui prépare une assiette mix avec toutes ses choses préférées. Des tomates cerises coupées en deux (pas en quatre, ça ne goûte pas pareil ç’a l’air!) des cubes de fromage marbré, du jambon, des craquelins avec du hummus et des concombres. J’ajoute parfois quelques goldfishs pour rendre ça festif! L’important, c’est que ça n’ait pas l’air ordonné, mais plus d’un petit buffet. Il pense donc qu’il a plein de choix et il finit par tout manger sans broncher! Win!

Version maison des boîtes protéinées

Crédits: Source : Chelsea London Philipps, Unsplash

Pour que Violette me ramène une boîte à lunch vide, je lui donne comme repas un oeuf cuit dur avec des tomates cerises et poivrons comme crudités. Comme dessert, ce sont généralement des petits fruits ou du kiwi, avec quelques pépites de chocolat cachées au travers. Si je rajoute des craquelins aux légumes avec le lunch, je deviens officiellement la meilleure mère du monde.

Le fameux KD

Crédits: Source : Instagram, sstcakes

Un matin, j’étais vraiment enrhumée et j’ai seulement fait un Kraft Diner à mon enfant avec quelques légumes et des fruits. Je n’ai malheureusement pour moi jamais eu un lunch de retour aussi vide de toute ma vie. Il ne restait absolument rien et disons que mon cerveau enrhumé avait pas mal mis tout le macaroni au fromage dans son plat. Je ne peux pas croire qu’il a mangé autant ce petit bout de corps là.

Le secret est dans le fromage

Crédits: Source : Daria Nepriakhina, Unsplash

Mon truc pour un lunch apprécié de ma fille difficile : le fromage! Un sandwich avec du fromage, des craquelins avec humus, tomates cerises et cube de cheddar, un bagel multigrain tartiné de fromage à la crème. J’en achète toujours de variété de sorte et de saveur pour pouvoir en passer partout. Je complète avec un légume en crudité, un fruit pour la collation, un yogourt et un muffin maison. Succès garanti !

Toujours la même chose.

Crédits: Source : Raphael Noqueira, Unsplash

À la maison, mon enfant aime littéralement manger la même chose chaque midi. La même, même, même chose. Une clémentine épluchée dans un sac réutilisable, une pomme ou poire. Un fromage, une poignée de petites tomates, un demi-sandwich de jambon de paris avec du beurre et deux mini cornichons. Pour dessert, un biscuit et du yogourt. Pour la dernière collation, des carottes nantaises coupées sur le long et du hummus. N’essayez pas de changer rien, c’est la seule chose qui fonctionne.

Une petite quiche

Crédits: Source : Unsplash

Semaine après semaine, le repas du samedi midi, c’est quiche au jambon et petits concombres libanais tranchés en rondelles. Ma fille est une créature d’habitudes, alors elle en redemande et ne s’en tanne jamais. Ça tombe bien, celle de la boulangerie au coin de ma rue est l’une des meilleures du quartier, alors on n’a pas trop à se casser la tête non plus! On complète par de la pomme grenade et un cookie de son choix pour combler cette petite envie de sucré du week-end.

Utiliser des contenants différents

Crédits: Source : Rachael Gorjestani, Unsplash

Pour son lunch à l’école, j’essaie de lui offrir quelques choix dans ce qu’on a dans le frigo (souvent une soupe, un ragoût et des pâtes). Les pâtes sont évidemment toujours le premier choix s’il y en a. Mais je m’assure aussi qu’il ait des crudités, du lait de soya et un dessert, dans des contenants différents. Normalement, tout est mangé!

Ruser !

Crédits: Source : Yumboxlunch.com

Je pourrais sincèrement mettre dans une boîte Bento exactement le même souper que la veille — que mon enfant n’aura pas touché parce qu’il n’aime pas ça —et la voir vidée de son contenu lors du retour de l’école. Mon enfant est marketing, il veut qu’on lui présente son dîner de la façon la plus belle (et efficace) possible! Ok! Ça veut dire d’ajouter parfois des graines de sésame pour faire plus beau et de couper des petits morceaux de radis, mais si le lunch est bien mangé, c’est ce qui compte.

Tout en petit bout

Crédits: Source : Jordan Rowland, Unsplash

Pour que ma mini dévore tout son repas du midi sans lancer les aliments à gauche et à droite, je lui concocte un potage et y trempe des petits morceaux de pain. Ça me permet de m’assurer qu’elle mange des légumes (qui ne passent pas autrement). Puis, je lui offre des petits bouts de fromage, mais seulement après, sinon elle ne voudra manger que ça. Je lui sers ensuite un yogourt ou une compote, et je finis par des fruits frais. Ces temps-ci les bananes et les petits fruits sont toujours gagnants.