TPL MOMS

Les 20 articles les plus lus de 2018 sur TPL Moms

Par Stéphanie Tremblay - January 03, 2019
Crédits: Crédit: Unsplash

Ok wow, 2018 est déjà terminée! C’est un peu intense de réaliser à quel point le temps passe VITE!

Ce fut une année assez prenante, avec beaucoup de prises de parole dans différentes sphères, c’est pourquoi on est vraiment fières d’avoir une tribune comme la nôtre pour ajouter notre grain de sel dans l’océan de l’Internet.

On a l’intention de continuer à briser des tabous entourant la parentalité tout en vous proposant des activités et en vous faisant découvrir de nouvelles tendances mode, déco et lifestyle!

On est ravies et tellement reconnaissantes d’avoir des lectrices et des lecteurs aussi nice que vous!

Voici nos 20 articles les plus lus de l’année :

20- La pensée magique de François Lambert. Réponse à un statut Facebook niant la charge mentale.

Crédits: Crédit: Daniel Chekalov/Unsplash

« En fin de semaine, dans un statut Facebook, le dragon s’en est pris aux mères qui se « victimisaient » par rapport à la charge mentale. Rappelons-le, ce concept introduit par la sociologue Monique Haicault réfère à la charge cognitive du travail d’organisation familiale qui repose habituellement sur les épaules des femmes. Pour François Lambert, il ne s’agirait pas d’une « charge », mais d’une « responsabilité ». Bien sûr, devenir parent, peu importe notre genre, implique un lot de responsabilités. Toutefois, il ne suffit pas, comme il le propose en comparant le couple au partenariat en affaires, de « partager les responsabilités » et de pratiquer le lâcher-prise ».

Article complet ICI

Avec 6 137 pages vues

19- C’est juste deux morceaux de pyjama pas pareils...

Crédits: Crédit: Pexels

« Je discutais avec mes amies mamans, puis à un moment, on parlait de mettre deux morceaux de pyjama du même ensemble à nos enfants le soir. Pour nous, c’est un signe d’équilibre, on trouve ça plus cute aussi, et d’une certaine manière, on trouve ça important de matcher les vêtements de nuit de nos enfants.

Puis, on parlait aussi de nos chums — qui sont les papas de nos enfants — qui ne comprennent pas l’importance de ça. Genre, pour eux, c’est futile et pas grave. Ok, mais pour nous, c’est le contraire, et on avait toutes déjà pris le temps d’expliquer que pour nous c’était une préférence importante. »

Article complet ICI

Avec 6 649 pages vues

18- Je n'aimerai jamais mon deuxième autant que mon premier

Crédits: Crédit: Unsplash

« Je n’aimerai jamais mon deuxième autant que mon premier.
Je sais que c’est atroce à dire, mais à 4 semaines et des poussières d’accoucher, c’est une pensée qui me tourmente.
Aimer comme ça deux fois, me semble que ça se peut pas.
Aimer tellement que ça fait mal.
Aimer tellement que même quand je le fais garder pour prendre soin de moi, je me retrouve rapidement à m’ennuyer de lui et à regarder en cachette des vidéos de lui sur mon téléphone.
Aimer tellement que je l’embrasse mille fois par jour, presque à en avoir de la corne sur les lèvres.
Aimer tellement que chaque nouvel apprentissage me donne l’impression d’observer la 8e merveille du monde. »

Article complet ICI

Avec 6 649 pages vues

17- Un accouchement sans bébé - L'après

Crédits: Crédit: Unsplash

« La porte de sa chambre était fermée. Mon copain avait rapidement déplacé tous les accessoires de bébé (poussette, chaise haute, bassinette) dans la chambre lorsqu’il était venu récupérer quelques essentiels pour l’hôpital. Notre maison me semblait maintenant vide… Vide de sens. J’avais l’impression que nous étions restés immobiles, comme si nos projets d’avenir n’existaient plus. »

Article complet ICI

Avec 6 949 pages vues

16- Des crèmes contre l’eczéma pour aider la face de nos minis cet hiver

Crédits: Crédit: Unsplash

« Ma plus grande a presque toujours les joues rouges. Elle est irritée super facilement et dès que la saison froide pointe son nez, je dois toujours lui mettre de la crème avant de sortir et la nuit venue aussi, sinon ça se met à craquer et faire super mal. Je pensais que mon plus petit allait avoir ma peau, mais finalement non. Avec la température des derniers jours et ceux qui s’en viennent, voici des crèmes que j’ai essayées qui ne sont pas pire du tout. »

Article complet ICI

Avec 6 983 pages vues

15- Ma fille est Haut Potentiel : de l’importance de normaliser la douance au féminin

Crédits: Crédit: Unsplash

« Nous avions remarqué quelque chose de différent chez notre fille, pas tant au niveau de la précocité de ses capacités intellectuelles, mais plutôt dans l’intensité de ses émotions, ses difficultés d’endormissement et ses questionnements existentiels. Nous croyions qu’elle était simplement hypersensible ou qu’elle avait le syndrome d’Asperger. Ce qui nous a poussés à consulter, c’est l’espèce de mal-être et d’anxiété qui l’envahissent parfois sans raison apparente, surtout avant de dormir ou en pleine nuit. »

Article complet ICI

Avec 6 985 pages vues

14- Un accouchement sans bébé - Deuxième partie - L'accouchement

Crédits: Crédit: Unsplash

« Je ne m’étais pas imaginé devoir accoucher lorsqu’on m’a annoncé la mort de mon bébé. « C’est la méthode la moins risquée pour votre santé. Si on attend, il y a des risques d’infections… » Pas besoin de parler de la santé de bébé ici. Je n’ai pas entendu la suite, des larmes m’ont montée aux yeux.

On nous a laissé un peu de temps seuls, à mon copain et moi. On se regardait sans dire un mot, en tentant tous deux de donner un sens à ce qui nous arrivait. J’avais encore mon beau ventre rond, ça me paraissait irréel. On n’avait rien fait qui aurait pu mettre sa vie en danger. »

Article complet ICI

Avec 7 387 pages vues

13- 3 erreurs à éviter quand on peint un lit Kura d'Ikea

Crédits: Crédit: Félix Cauchy-Charest/TPL Moms

« On a fait du co-dodo avec Alphonse depuis qu’il est né ou presque, alors quand il nous a dit qu’il voulait « un lit d’échelle » pour dormir dans sa chambre, on a fait ni une ni deux et on s’est rendus chez Ikea pour trouver le lit de ses (et de nos) rêves!

Rapidement, le lit Kura s’est imposé de par son prix, son échelle parfaite pour les tout-petits et ses multiples possibilités de personnalisation. Faites une recherche Pinterest et vous verrez des projets tous aussi fous les uns que les autres! Le seul problème du Kura était sa couleur ; on ne voulait pas la couleur bois. On a donc décidé de le peindre en blanc. (Avec un résultat pas mal du tout si je peux me permettre!). »

Article complet ICI

Avec 7 469 pages vues

12- Nos anecdotes de sexe les plus cocasses

Crédits: Crédit: Unsplash

« Si ça colle, c’est probablement une mauvaise idée…

Mon chum de l’époque du secondaire et moi avons essayé l’huile chauffante mangeable pour mettre un peu de piquant dans nos ébats. Nous étions tous collants, ça goûtait terriblement mauvais et on avait la langue tout engourdie à force de se licher et de se la faire chauffer. FAIL.

On pensait mettre du piquant dans notre vie en utilisant de la crème fouettée, mais mon chum a acheté de la Cool Whip (ARK!). C’est là que j’ai découvert que j’étais allergique (ou du moins mon entrejambe l’était) à ça. J’ai marché en cow-boy pendant 3 jours, j’ai eu vraiment mal pis je me suis vraiment demandé si j’allais consulter, mais bon, j’étais un peu mal à l’aise. En tk, pour mettre du piquant, ça en a mis, juste pas dans le bon sens. »

Article complet ICI

Avec 7 474 pages vues

11- Attention à nos mamies!

Crédits: Crédit: Pixabay

« Ma mère a atteint la cinquantaine il y a quelques années. Assez âgée pour être mamie, mais pas encore assez pour être à la retraite. À travers ses 40 heures de travail, elle est toujours disponible pour répondre à nos questions de jeunes parents angoissés (et croyez-moi son téléphone sonne souvent), de nous offrir de garder les enfants pour nous donner un répit, un peu de temps pour nous et pour notre couple, car elle se souvient comment les premières années avec les enfants peuvent être difficiles et éreintantes. Mais ce n’est pas tout! Quoique c’est déjà beaucoup, ma mère doit aussi prendre soin de son père veuf et octogénaire qui vit difficilement la solitude dans sa maison de retraite et dont les rendez-vous médicaux se sont multipliés dans les dernières années. »

Article complet ICI

Avec 7 814 pages vues

10- Je ne peux jamais rien faire sans qu'on me fasse un commentaire

Crédits: Crédit: carolanes/Instagram

« Avec les dernières années, sur Internet, j’ai pris l’habitude d’essayer de faire des articles plus complets. C’est comme une habitude : je dis mes privilèges et ensuite je donne mes trucs. Je vais expliquer que ma photo, c’est un moment d’une seconde que j’ai capturé avec mon téléphone parce que j’étais à la bonne place au bon moment, pis c’est tout. Ou bien, je vous partage des moments de ma vie, je vous raconte presque tout, pis ça serait le fun que ce soit juste ça.

MAIS NON. »

Article complet ICI

Avec 8 106 pages vues

9- Quand la triste disparition d’un enfant montre le racisme ambiant au Québec

Crédits: Crédit: montage/TPL Moms

« Quand j’ai appris la disparition du petit Ariel Jeffrey Kouakou, j’ai tout de suite fait en sorte que la nouvelle se propage le plus rapidement possible. Sachant que pour qu’une alerte AMBER soit déclenchée, il faut qu’il y ait une preuve que l’enfant en question a été kidnappé, je suis tout de même surprise que ça n’ait pas été fait 24 h après la disparition. J’étais aussi surprise du traitement de la nouvelle. Il me semble que lorsque c’est un petit enfant blanc qui disparaît, mon Facebook est pas mal plus proactif. Il me semble aussi que lorsque c’est un enfant blanc, les policiers vérifient avant de donner des informations cruciales, comme si un enfant fréquente ou non une maison des jeunes. Pis comme tout le monde est à une recherche Google de savoir si c’est ouvert ou pas, ça ne donne pas plus confiance en notre corps policier de voir qu’ils ont propagé une information fausse aussi facilement vérifiable. Je sais pas. »

Article complet ICI

Avec 8 825 pages vues

8- La petite histoire d’Adèle

Crédits: Crédit: Unsplash

« Je m’appelle Adèle. Mes parents adoraient ce nom et m’ont fait l’honneur de me le donner. Ils adorent aussi m’appeler : « Dada ». Je suis entourée d’amour. Je suis la petite fille la plus aimée et gâtée du monde. Je pèse 7lbs6 et je mesure 52 cm. J’ai de très longs pieds, de très longues jambes ainsi qu’une grosse baboune de bébé dodu. Je ressemble à mon grand frère quand il était bébé et j’ai les mains de ma grand-maman Mamilou.
Pourtant, mon parcours n’est pas celui d’un petit bébé normal. Mes yeux, personne ne les verront. Ils resteront fermés pour toujours. Je ne ferai jamais aller mes petits pieds dans les airs en regardant mon mobile dans la belle chambre couleur corail avec des petits animaux de mer que ma famille m’a préparé. »

Article complet ICI

Article 9 432 pages vues

7- Un accouchement sans bébé - Première partie - L'annonce

Crédits: Crédit: Unsplash

« On était presque prêts ; il ne manquait plus que le matelas de la table à langer. Les vêtements de bébé étaient tous lavés et les essentiels — et moins essentiels —  tous achetés, jusqu’à la « machine espresso » pour poudre de bébé. Un peu d’avance pour 7 mois et demi de grossesse, mais c’était mon premier et je savais que j’allais trouver d’autres choses à préparer dans les jours qui précèdent l’accouchement. Moins il en reste, moins ce sera stressant! Parce que, même si je n’osais pas l’avouer, l’accouchement me faisait peur. C’est difficile de ne pas avoir d’inquiétudes lorsqu’on ne sait pas à quoi s’attendre. »

Article complet ICI

Avec 11 167 pages vues

6- À boutte des mères à boutte

Crédits: Crédit: Unsplash

« Les mamans dépassées su’l vino sont maintenant aussi nombreuses et omniprésentes que les mautadits humoristes… Je me questionne quotidiennement face à cet intérêt pour des femmes qui ont l’air tellement à bout de leur vie. J’en parle encore aujourd’hui, car je viens de voir la publicité pour la nouvelle émission Mères à boutte sur la chaîne Canal Vie. On la qualifie de docu-réalité et ça me fait un peu peur. Dans ma tête, ça entre dans la même catégorie que Barmaids, et je trouve que c’est un terrain pas mal glissant. »

Article complet ICI

Avec 13 811 pages vues

5- Parents québécois : trop présents le jour, pas assez la nuit?

Crédits: Crédit: Pixabay

« Ça m’a frappée au détour d’une conversation entre amis. En Amérique du Nord, on surprotège nos enfants le jour…et on les délaisse un peu la nuit.

Nous étions quatre autour de la table. Mon chum et moi, deux Québécois qui avons voyagé un peu, mais toujours vécu ici. Mon amie est Québécoise, mais a vécu plusieurs années en Chine, où elle a rencontré son mari ghanéen. Elle fait encore du cododo avec son fils et l’allaite encore la nuit quand il se réveille. Et son fils a, ô horreur, plus de 2 ans. J’en entends déjà grincer des dents et lui envoyer des adresses de sites qui vantent les méthodes infaillibles pour un petit bébé parfait qui fait toutes ses nuits. »

Article complet ICI

Avec 16 422 pages vues

4- Maternité sans filtre

Crédits: Crédit: Milou Boum/Instagram

« Avant d’être enceinte, j’avais déjà vu beaucoup de photos passer, sur Instagram ou ailleurs. Toujours, quand la maternité y était affichée, ce n’était que de la manière la plus reluisante. Des photos de mères affichant leur bedaine dans un paysage enchanteur, sous titrées de citations sur le miracle de la vie. Des nouvelles mamans allaitant, le sourire aux lèvres, le visage maquillé, bien habillées, présentant ceci comme une réalité quotidienne, comme la « bonne façon », naturelle et facile de faire. »

Article complet ICI

Avec 17 954 pages vues

3- L'amour quand on est parents de jeunes enfants

Crédits: Crédit: Unsplash

« Je ne vais pas prétendre avoir une idée originale ici, j’ai vu passer plusieurs articles dernièrement de mamans qui ont fait la même chose. Mais parce que tout le monde a ses propres listes et que la vie de parents est parsemée de petits défis et de beaucoup de fatigue, c’est le fun de se rappeler de quoi notre amour a l’air une fois transformé!

L’amour, c’est mon chum, excusez, mon mari, qui me fait mon café CHAQUE matin ;

L’amour, c’est alterner les levers à 6 h am pour donner l’impression à l’autre d’avoir dormie une vraie nuit ;

L’amour, c’est pleurer de rire ensemble, pour une blague vraiment plate, à 10 h 30 dans le lit parce qu’on est trop fatigués. »

Article complet ICI

Avec 18 062 pages vues

2- Quand les « commenteux » d'OD montrent le plus laid : les réactions face à l’arrivée de Kristina!

Crédits: Crédit: OD/Facebook, Montage TPL Moms

« La nouvelle venue se nomme Kristina, elle est apprentie tatoueuse, tatouée, bisexuelle, et – comble de toute – aussi mère de deux enfants. OMG! QUOI MAMAN et elle cherche aussi l’amour, on aura tout vu han. On dirait, parce que depuis dimanche, les commentaires sous les publications de la page Facebook d’OD (qui est tellement drôle mon doux wow), ne font que parler de ça. Comme si une fois qu’on est maman, on ne peut plus être d’autre chose. Le rôle est à la maison pis c’est tout. Un parent qui part en long voyage, mon doux, du jamais vu! »

Article complet ICI

Avec 20 699 pages vues

1- J'ai 35 ans et je suis épuisée

Crédits: Crédit: StockSnap

« Je ne sais pas ce qu’il se passe dans nos vies en 2018, mais il y a comme une folie qui nous pousse à toujours courir plus vite, avec toujours moins de temps. Au début, je gérais tout ça comme une championne. Mais depuis quelques mois, années peut-être même, je ne gère plus du tout. La routine du matin, ensuite vite vite on se rend au travail. Mais on se dépêche, il ne faudrait pas être en retard! « On se dépêche… » sont d’ailleurs des mots que je dis beaucoup trop souvent à mes enfants. Pour tout. Tout le temps. Tellement que des fois, mon fils refuse de déjeuner par peur de manquer de temps. »

Article complet ICI

Avec 23 919 pages vues