TPL MOMS

Trucs et astuces pour une boîte à lunch zéro déchet

Par TPL Moms - September 04, 2018
Crédits: Source : Unsplash

Les nouvelles liées à l’environnement sont loin d’être encourageantes – nous avons, en août dernier, épuisé les ressources naturelles pour l’année, et vivons depuis à crédit. Les faits sont accablants: nos océans sont pollués de plastique, le nombre de réfugiés climatiques s’intensifie d’année en année, et certains dirigeants (pour ne pas les nommer) refusent d’admettre que le changement climatique est réel et que l’heure est grave. La situation est particulièrement difficile lorsqu’on tente d’imaginer à quoi ressemblera le futur de nos enfants. Alors que l’inaction est parfois désespérante, les citoyens et citoyennes, sensibilisé.e.s au fait qu’il est désormais vital de faire notre part et réduire notre empreinte écologique semblent se mobiliser plus que jamais, à travers des défis individuels, comme les achats locaux et la réduction des déchets.
Si vous voulez contribuer à diminuer votre empreinte écologique, mais craignez que les changements soient trop drastiques, rappelez-vous que l’appellation zéro déchet implique simplement que chacun réduise sa consommation de produits jetables. Les conseils qui suivent vous guideront vers ce nouveau mode de vie plus facile à introduire dans la vie quotidienne qu’on ne le pense.

En l’adoptant avec la rentrée des classes pour le lunch des bambins, on contribue à leur donner un bel exemple tout en risquant, au passage, d’influencer aussi notre entourage.

La boîte à lunch

Crédits: Source: SoYoung

Le changement le plus évident. On dit adieu aux sacs de papier et de plastique, et bonjour la boîte à lunch. Elle est évidemment plus écologique, mais aussi plus esthétique et pratique pour garder la nourriture au frais. Il existe une tonne de styles sur le marché, mais on craque particulièrement pour celles de la compagnie canadienne SoYoung, avec ses boîtes au design tendance et pratique. Conçues pour nous faciliter la vie, elles sont isothermiques, se portent en sac à main ou sur le dos et possèdent une doublure amovible qui facilite le nettoyage lorsque des dégâts surviennent. Que demander de plus?

En vente sur leur site web.

La gourde d'eau

Crédits: Source: Instagram de GoContigo

L’eau embouteillée est dans la liste des criminels les plus recherchés pour son rôle dans la crise de la pollution des océans. L’ONU ainsi que divers organismes environnementaux ont récemment sonné l’alarme sur les diverses crises afflige nos écosystèmes, à cause du plastique. Si ce n’était pas assez, des chercheurs ont également conclu que les particules de plastique de certaines bouteilles peuvent contaminer l’eau qu’elle contient. La bonne nouvelle est que les bouteilles sont faciles à éliminer de notre quotidien – suffit de traîner une gourde sur soi. Pour rendre le tout amusant pour les enfants, on peut personnaliser les bouteilles réutilisables des petits, afin qu’ils choisissent le style qui leur plaît. Si vous vous inquiétez de la qualité de l’eau, compensez l’achat de bouteilles en vous procurant un filtreur d’eau de type Brita.

Les bouteilles à jus

Crédits: Source: Drink in the Box

Au même titre que l’eau embouteillée, les petits cartons de jus sont également à proscrire, malgré leur recyclabilité. Le recyclage en soi engendre de la pollution due au transport et à la transformation des matériaux. La solution? Acheter le jus en gros format et remplir des petites bouteilles réutilisables comme celles de la compagnie Drink in the Box. Le Plan B: s’abstenir d’acheter du jus, puisque les sucres qu’ils contiennent sont réputés pour ne pas être bénéfiques pour la santé. Si on craint les crises, on peut faire son propre jus avec des fruits frais – une petite action qui compte beaucoup dans la réduction de la dépendance aux mauvais sucres.

En vente sur leur site web.

Les contenant ré-utilisables

Crédits: Source: Bento Glass

Les fameux contenants de verre et de pyrex. On ne peut pas s’en passer, et l’offre de produits ne fait que se bonifier avec le temps. Ces contenants à lunchs sont offerts dans une gamme très diversifiée, adaptable pour tous les types de repas. En achetant en gros, on comble les besoins pour la rentrée et on peut économiser gros sur le montant total. Plusieurs autres compagnies offrent des contenants réutilisables en verre, comme Bento Glass et ses boîtes compartimentées.

En vente sur leur site web.

 

Éviter le gaspillage alimentaire

Crédits: Source : Unsplash

Évidemment, il est difficile de savoir si les enfants ont bel et bien mangé leur repas quand on est absent. Toutefois, inculquer aux petits qu’il est important de terminer son assiette est aussi important que de leur donner la quantité adéquate de nourriture.

Expliquer aussi aux enfants les conséquences de certains gestes sur la planète est un bon pas vers la conscientisation!

Les mini-pots à condiments

Crédits: Source: Torune

Vous avez besoin une petite quantité de tartinade et n’avez pas de pot assez petit, ou avez peur que ceux-ci s’échappent de vos vieux contenants? Remplacez-les par les mini-pots à condiments Dot & Border, de la compagnie Torune. Ketchup, hummus, trempette, toutes les sauces y trouveront leur place.

En vente chez divers détaillants en ligne.

Faire ses courses dans une épicerie zéro déchet

Crédits: Source: Dane Daner via Unsplash

C’est bien beau, utiliser des contenants écologiques, mais qu’en est-il du contenu? Trouver des aliments non-emballés dans une épicerie traditionnelle est une mission quasi impossible. Pour des achats zéro déchet, on se tourne vers des épiceries spécialisées comme Vrac et Bocaux sur le plateau Mont-Royal, l’épicerie Loco à Villeray et Verdun, Espace Organique à Longueuil, La Récolte à Québec…plus la demande augmente, plus la liste se fait grande.

Ces épiceries offrent principalement  des aliments frais comme des fruits et des légumes, des produits secs tels comme des lentilles ou des noix, des produits nettoyants et d’hygiène corporelle. Avant de s’y rendre, on s’assure d’avoir avec nous nos bocaux ou nos sacs réutilisables – ces derniers seront pesés et on se fait charger au poids. Et c’est tout!

Opter pour les pellicules réutilisables

Crédits: Source: Abeego

Changer les pellicules plastiques pour une alternative réutilisable? Oui, c’est possible! La compagnie canadienne Abeego a relevé haut la main de défi de créer une pellicule qui enveloppe, respire et est conçue à partir d’éléments naturels.

Fabriquée à partir de cire d’abeille, la pellicule n’étouffe pas aliments puisqu’à la base, ils ne sont simplement pas censés l’être! Le design est magnifique et nous fait voir les aliments que nous consommons sous un autre oeil.

En vente sur leur site web.

Cuisiner ses propres collations

Crédits: Source: Kaitlyn Chow via Unsplash

Les tablettes des supermarchés regorgent de collations et de produits alimentaires dédiés à nous rendre la vie plus facile, avec des portions pré-préparées. Ces emballages s’avèrent toutefois plus coûteux que les portions familiales et génèrent une quantité importante de déchets.

On évite donc les légumes prédécoupés, les barres tendres et biscuits préemballés, et on prépare ses portions individuelles soi-même, à la maison. On vous assure que le temps dépensé à la préparation de ces collations et repas va vous remplir de fierté, et c’est un bon moment à passer avec les enfants!

Les pochettes ré-utilisables

Crédits: Source: Original Squeeze

Les pots de compotes et de yogourt? Voilà des choses à proscrire. Les portions individuelles nous facilitent peut-être la vie, mais elles sont, au final, plus coûteuses que les formats en vrac. En remplacement, on se procure, comme pour le jus, de grands formats on remplit les liquides dans un sachet réutilisable, comme ceux de la marque Original Squeeze. La saison des pommes est à nos portes: pourquoi ne pas prendre une journée pour préparer une bonne compote fraîche, sans agents de conservation?

En vente sur leur site web.

Récupérer les pelures

Crédits: Source : Unsplash

Au lieu de mettre tous ses résidus organiques au compost, on peut se permettre d’être un peu égoïste et conserver les épluchures pour soi. Si vos fruits et légumes sont bios, leurs peaux et tiges peuvent se manger. Eh oui! Certaines pelures peuvent être grillées au four et donner du goût à vos soupes et bouillons. Par exemple, les fanes des carottes et des radis peuvent être utilisées pour faire du pesto, des veloutés et des gratins.

Inclure une serviette de tissu

Crédits: Source : Instagram, Babyethnicshop

Dans la liste des objets pour la cuisine qui sont intrinsèquement inutiles: les serviettes de papier. Leur but est simple: être jeté!

Elles semblent bien pratiques, certes, mais les serviettes sont toutes aussi efficaces et beaucoup plus écologiques. On enlève donc le papier de la boîte à lunch et on le remplace par une serviette où une débarbouillette humide qu’on place dans un contenant, pour éviter de salir la boîte.

Si vous craignez le surlavage, achetez-en en grande quantité pour ne pas être prise au dépourvu.

Éviter les repas pré-cuisinés

Crédits: Source: Toa Heftiba via Unsplash

Les plats congelés et prêts à manger sont connus pour être souvent riches en sel, en agents de conservation et en mauvais gras. Si cuisiner n’est pas votre hobby préféré ou que vous manquez simplement de temps, diminuez les étapes dans la préparation du lunch en préparant de plus grosses portions pour le souper. Il suffit ensuite de mettez les restes dans un plat réutilisable allant au four à micro-ondes, le soir même.

Les contenants pour collations froides

Crédits: Source: Trudeau

Compagnie québécoise, les produits pour la maison Trudeau sont faits pour nous rendre la vie facile. L’exemple parfait: les contenants Snack Pod Fuel, ces contenants sans BPA qui possèdent un couvercle avec un bloc réfrigérant. Vous pouvez donc y placer du yogourt, des compotes, du pouding… et le tout restera froid même si la collation est apportée dans la classe. Ingénieux!

En vente sur leur site web.

Éviter les ustensiles jetables

Crédits: Source: To-Go Ware

Un geste facile ici, puisque nous avons pratiquement tous un excédent de coutellerie. Pourquoi ne pas les insérer dans la boîte à lunch?

Si vous craignez de les perdre ou qu’ils s’avèrent trop dangereux pour les enfants en bas âge, il existe des compagnies  comme Justenbois et To-Go Ware spécialisées dans la confection d’ustensiles de bois.

Ceux-ci sont conçus dans un respect total de l’environnement, sont très esthétiques et préservent le goût des aliments, sans l’effet oxydant du métal.

Les pots Masson

Crédits: Source: Irina Grigoraş via Unsplash

Le meilleur ami des salades. Exit la vinaigrette qui coule et ruine notre boîte à lunch – le pot Masson est parfait pour la sauce et la salade.

Le truc: on met la vinaigrette au fond, avec les aliments qui sont moins susceptibles de s’imbiber de sauce et on termine avec la laitue au-dessus. Les soupes sont aussi parfaites pour ce type de pot puisque le contenant peut se mettre au micro-ondes une fois le couvercle enlevé.

Pour les déjeuners, on l’utilise pour préparer des parfaits avec du granola maison et des fruits frais, et on les remplit de noix pour les collations. L’avantage est que ceux-ci sont très économiques et offerts dans une grande quantité de formats.

La boîte Bento

Crédits: Source: Framed Recipe

Parce les Japonais sont maîtres dans la création d’objets qui rendent la vie plus facile, on opte sans hésiter pour les Bento Box.

Les Bento Box, ce sont ces petites boîtes compartimentées dans lesquelles on insère plusieurs aliments froids. Grâce aux différents formats de boîtes qui s’imbriquent l’une dans l’autre, on peut combiner plusieurs portions de différents types de légumes, salades, condiments, noix, fruits et accompagnements. Pour s’en procurer, on se rend chez Omer De Serres ou en ligne, vers la boutique Lunch à Porter.

Comme les prix sont parfois élevés, on peut également composer ses propres boîtes compartimentées en épicerie avec de simples contenants de plastique. L’idée est de conserver l’esprit créatif du lunch grignotage, au lieu de se limiter à un seul repas.

Les thermos

Crédits: Source: Black and Blum

Les sandwichs, c’est bien beau, mais après un certain temps, les enfants ont besoin de variété avec des repas chauds, surtout l’hiver. Les thermos Black & Blum, sont parfaits pour garder la soupe ou le chili à bonne température.

Ceux-ci sont conçus avec une cuillère en acier inoxydable qui se tient confortablement et sur le côté avec des aimants très puissants.

Sac à collation réutilisable

Crédits: Source: Lunch Skins

Adieu les sacs plastiques – bienvenue aux sacs à collation réutilisables. Moins gros et lourds que les contenants réutilisables, les sacs sont parfaits pour les collations comme les noix, biscuits et légumes. Quelques compagnies, comme la boutique en ligne du nutritionniste Hubert Cormier et Lunch Skins offrent des sacs dont les designs sont beaucoup plus attrayants que les sacs plastiques traditionnels. Durables et écologiques, ceux-ci se lavent facilement à la machine ou à la main.

En vente sur le site web d’Hubert Cormier et Lunch Skins.

Acheter ses fruits et légumes en saison

Crédits: Source : Unsplash

Au delà du gaspillage, notre empreinte écologique s’avère plus marquée lorsque l’on finance des compagnies alimentaires nuisibles à l’environnement et qui ont des pratiques d’agriculture irresponsables.

Les framboises de Floride ont parcouru bien du chemin pour se rendre à notre table, et que dire des pesticides! L’été, on en profite pour faire notre marché chez des agriculteurs locaux – et en fin de saison, on achète en grande quantité pour congeler ses fruits et légumes pour les temps froids.

Cette pratique est non seulement saine pour l’environnement, elle l’est aussi pour notre santé.